#15 Dermite Estivale : saison 1.

De son vrai nom D.E.R.E : la Dermite Estivale Récidivante Equine est une vraie pathologie.

Et un fléau pour le cheval atteint, son propriétaire et son vétérinaire. A ce jour aucun traitement réel n’existe, on dispose juste de soins préventifs et palliatifs. J’ai testé nombre de produits avant de mener réflexions et recherches que je me propose de vous livrer ici.poney atteint de dermite estivale

Petit rappel sur la D.E.R.E : rapide car nombre d’entre vous la connaisse et il est facile de se documenter sur le web.

En bref certains chevaux sont allergiques à la salive du moustique femelle de la famille des culicoïdes ; le cheval est alors atteint de démangeaisons parfois violentes et cherche à se gratter à tout prix . Un grattage récurrent qui occasionne :

  • Des lésions cutanées parfois importantes et avec des risques d’infections
  • Un épaississement de la peau par inflammation du derme
  • Une dépilation de la crinière et la queue pouvant s’étendre aussi sous le ventre, sur l’arrière des cuisses et sur les oreilles.
  • Cette pathologie va également influer sur le mode de vie du cheval ; il se retrouve en stress quasi permanent, bouge beaucoup, perd de l’état.

    cycle du culicoïde
    les culicoïdes se développent très vite surtout en milieu humide et sur le fumier

 

 

A ce jour la recherche vétérinaire sur les allergies est très pauvre et le seul traitement d’urgence que l’on peut apporter dans les cas graves sont des corticoïdes qui ne font que calmer une situation inflammatoire incontrôlable.

Quant aux laboratoires privés ils préfèrent développer des insecticides, des crèmes et autres lotions et shampoing, certes efficaces, mais bien plus rémunérateurs que de développer un genre de « Zyrtec » qui règlerait déjà le problème allergique.

 

Face à la détresse de ma ponette Gazelle chaque année, et ayant passé des heures à la tartiner, la doucher, à vider des litres d’insecticides, à tester des recettes, à hurler quand je la voyais se gratter encore et encore, j’ai essayé de remonter le problème et de tester différents remèdes à chaque étape du process de cette DERE .

Ma Réflexion

Avant de traiter les conséquences : le grattage, j’ai essayé de trouver la cause primaire, alors j’ai tenté de remonter les étapes à l’envers.

  • Le cheval se gratte et a des lésions cutanées
  • Le facteur déclenchant ce sont les piqures d’insectes
  • Notre cheval a un terrain allergique
  • son système immunitaire ne fonctionne pas normalement

Les allergies s’installent souvent sur des systèmes immunitaires « détraqués », c’est une défaillance du système immunitaire. Celui ci au contact de l’allergène en fait trop et déclenche une réaction exagérée et inappropriée.

Le terrain allergique peut être

  • génétique (en élevage on évite de faire pouliner des juments atteintes de la DERE)
  • acquis suite à trop d’exposition aux allergènes pour un cheval au système immunitaire affaiblit

L’INSERM ( Institut national de la santé et de la recherche médicale) a publié un rapport en 2016 sur les allergies alliées au dérèglement du système immunitaire. Il précise que l’augmentation rapide et importante des allergies non génétiques ces dernières années, est une des conséquences des changements majeurs de notre environnement dont l’allongement de la période des pollens, la pollution atmosphérique, le réchauffement climatique et l’alimentation.

A ce moment de ma réflexion il me reste 2 pistes

  • L’allergique génétique : pour ce cheval là ça va être plus compliqué mais en phytothérapie il existe des plantes anti-histaminiques pour le soutenir.
  • L’allergique acquis : pour ce cheval on pourrait agir sur le système immunitaire et les allergènes avant l’arrivée des insectes piqueurs : les iens-iens.

Gazelle, la ponette, n’a pas un terrain allergique génétique ; en effet elle n’a eu aucun signe de DERE avant l’âge de 15 ans et a développé en parallèle le syndrôme de Cushing preuve d’une faiblesse du système immunitaire. Du coup j’ai essayé plusieurs pistes pour améliorer son système immunitaire et mieux gérer l’allergie.

Mes tests

Avant toute chose je reste sur mon idée du drainage indispensable. Un système immunitaire pour fonctionner a besoin déjà d’organes émonctoires en forme et pas encrassés. Pour mémoire la peau est un organe émonctoire aussi.

YouYOU Ami Lecteur, tu me suis ? Tu as sûrement lu mes autres articles, ahahah, donc tu te souviens de ma théorie sur le drainage !

A lire ou à relire : Detox ou Intox :https://remededechevalbyisa.com/2018/10/11/01idees-intox-ou-detox/

Et pour les remèdes ;

L’article sur le Pissenlit https://remededechevalbyisa.com/2019/03/01/11-recette-pour-eliminer-toxines-dechets-accumules-pendant-lhiver/

Et l’article sur mon draineur préféré, le Drainosyl :https://remededechevalbyisa.com/2018/12/14/07-test-le-drainosyl/

Cette étape drainage/detox doit être faite avant le printemps soit environ les 3 premières semaines de Mars. Ces chevaux dermiteux doivent être drainés 4 fois/an.                                                                                

J’ai rajouté à Gazelle un deuxième drainage immédiatement après celui là avec des plantes ciblées pour drainer la peau.

  • La racine de Bardane
  • La Pensée Sauvage
  • La Fumeterre

Pendant 3 semaines 10g de chaque plante/jour.

Ami Lecteur, si tu fais le calcul, nous voici déjà mi-Avril et si un épisode de grand beau temps se présente comme c’est le cas cette année les moustiques iens-iens  débarquent avec leur réserve de salive empoisonnée.

Donc j’ai agit bien avant sur mon système immunitaire et mes petits allergènes.

Pour le système immunitaire ;

  • Tout l’hiver, trois semaines sur quatre je donne à Gazelle du Cynorhodon en poudre ( 1 cuillère à soupe par jour)
  • une semaine sur 4 je lui donne du Chardon Marie ( 1 cuillère à café rase par jour)

OUPS je sens que je t’ai perdu Ami Lecteur !

Alors, le Cynorhodon n’est rien d’autre que le fruit de l’églantier ; ce joli rosier sauvage qui après la floraison produit de magnifiques baies rouges avec quelques poils disgracieux au bout. Ami Lecteur, je suis sûr que dans ta tendre enfance tu as joué avec du poil à gratter ! Quel rapport ? Le poil à gratter vient du Cynorhodon. Son petit nom est le « gratte-cul »!

Que vient faire là le poil à gratter ? C’est juste pour l’anecdote !

En fait ces jolies baies rouges contiennent une multitude de vitamines : A, C, B6, E , des Oméga 3 et 6 et des minéraux : du fer, du magnésium et du calcium.

100g de baies sont plus riches en vitamine C qu’1kg de citrons…..

Et les vitamines A et E sont bonnes pour la peau : n’oublie pas qu’au départ on parlait de Dermite.

Bref le Cynorhodon est un véritable allié du système immunitaire avec un effet anti-oxydant.

Le Chardon-Marie aussi, mais il agit  surtout sur le foie avec un rôle hépatoprotecteur. Son élément actif principal est la silymarine capable de protéger le foie en présence de substances toxiques. Il a également une activité anti-oxydante des cellules hépatiques. Un bon foie évacuera mieux les substances allergènes.

On continue ? Les allergènes maintenant.

Là j’ai eu du mal à définir une ligne de conduite, je me suis finalement lancée sur une sorte de désensibilisation homéopathique avant l’arrivée du printemps, suivi de cure de plantes ayant des principes actifs anti-histaminiques.

Ma réflexion a été de me dire, on désensibilise bien les humains, pourquoi pas les chevaux?

 De là à me lancer dans la récolte de salive de moustiques femelles culicoïdes afin de l’injecter en micro-doses à Gazelle, il n’y avait qu’un pas….

Que je n’ai pas franchi !!!  Ouf ! là tu as bien cru que tu m’avais perdue.

La cure Homéopathique

Certains remèdes homéopathiques ciblent les allergies comme « Poumon Histamine » et d’autres les piqures de moustiques comme « Ledum Palustre ». Et comme le principe de l’homéopathie est de donner des doses infinitésimales « du poison » afin de faire réagir l’organisme, dans ma tête cela faisait le pendant d’une désensibilisation.

Jacqueline Peker Docteur Vétérinaire, présidente de la Société Française d’Homéopathie, a beaucoup contribué au développement de l’homéopathie vétérinaire, et c’est en lisant ses écrits et en m’inspirant de ses exemples que j’ai choisi mes remèdes.

Dès le mois de Janvier je donne à Gazelle

  • Poumon Histamine 15CH 10 granules 1 fois toutes les 3 semaines
  • Ledum Palustre 200K 10 granules 1 fois toutes les 3 semaines

Je répète le cycle jusqu’à l’arrivée des iens-iens.

Dès que je vois Gazelle se gratter je passe à Poumon Histamine 15CH 10 granules 1 fois par semaine

En cas de piqures avérées ( boutons visibles) Ledum Palustre 5CH 5 granules par jour pendant 2/3 jours puis une fois par semaine.

La cure de Phytothérapie

J’ai retenu deux plantes pour leurs effets anti-histaminiques reconnus et leurs vertus dermatologiques :

Le Plantain et la Camomille, mais pas n‘importe lesquels ;

  • Le Plantain Lancéolé/ Plantago Lancéolata

Il contient entre autre des phénols, des iridoïdes et des mucilages qui vont avoir un effet anti-inflammatoire, anti-histaminique et adoucissant. Il se trouve que j’en ai plein mes prés et je vois bien les chevaux en manger parfois un peu, parfois beaucoup. Il est donc en libre service pour Gazelle ! J’en prépare aussi en macération huileuse car il va être formidable en externe pour calmer les démangeaisons. Ce sera l’objet d’un deuxième article sur la DERE.

  • La Camomille Matricaire ou Camomille Allemande/ Matricaria Chamomilla ou Matricaria Recutita de son vrai nom.

Attention ! c’est la seule des camomille qui a des principes actifs anti-histaminique. Elle contient en plus des autres camomilles deux molécules, le chamazulène et l’alpha bisabolol, capables de ralentir la production d’histamine, impliquée dans les phénomènes allergiques.

J’en donne 10 grammes /jours à partir du 15 Avril mais pas en continu ; soit 3 jours par semaine soit une semaine sur deux , ça dépend du temps , de mon humeur ! et des réactions de Gazelle.

Voilà Ami Lecteur, nous avons passé en revue tout ce que je fais AVANT l’apparition des iens-iens et de cette M….. de Dermite.

poney atteint de dermite recouvert avec une couverture spéciale
couverture anti-insectes + masque et pièges à insectes

L’étape suivante de prévention est LA couverture anti-insectes.

Incontournable, indispensable pour la sérénité de nos Mustangs allergiques. En effet pour ces chevaux le moindre insecte bourdonnant autour d’eux est synonyme d’alerte, de stress, bref d’enfer.

Pour ma part je n’hésite pas équiper Gazelle en couverture Horseware reconnues pour leur solidité plus un masque pour la tête avec oreilles.

Il faut bien choisir sa couverture car qui dit dermite dit grattage et toutes les couvertures ne résistent pas au grattage.

La Rambo spéciale dermite et traitée anti-insectes semble la plus solide ;

celle là : https://www.horseware-by-horsemania.fr/horseware/chemise-anti-mouche-rambo-sweetitch-vamoose.html

Voilà pour cette première phase qui nous a bien occupée tout le premier trimestre de l’année!

Gazelle est prête à subir les attaques des iens-iens, quant à moi je prépare déjà mes insecticides maison et mes recettes de crèmes anti-gratte.

A ne pas rater : la SAISON 2 sur la DERE où je vous raconterai quels produits du commerce j’ai testés sur Gazelle et bien sûr je vous donnerai mes recettes maison à faire vous même.

ALORS ABONNEZ VOUS POUR NE RIEN RATER

PARTAGEZ AUPRES DES PROPRIETAIRES DE MUSTANGS ATTEINTS DE DERE

ET SURTOUT PRENEZ SOIN DE VOS MUSTANGS.

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s