#22 Recette ancienne de pommade contre la GALE de BOUE ; naturelle et efficace, elle a fait ses preuves depuis des décennies.

Cette recette m’a été transmise il y a plus de 20 ans par une amie vétérinaire qui, comme moi, aime fabriquer elle même ses produits. A partir d’une pommade enregistrée au Codex de la pharmacopée, elle l’a adaptée aux besoins du cheval pour les soins de la pathologie dite « gale de boue »

cheval au piaffé
Kenzo à la maison

YOUYOU Ami Lecteur ! Tu sais que j’aime bien préciser les termes employés dans mes articles ; alors celui là « gale de boue » mérite bien une petite explication avant la recette.

Dans les écuries on emploi ce terme un peu à chaque fois qu’il y a des irritations du paturon. Sur cette zone, tout signe de dépilation, rougeurs, croûtes, crevasses, devient une « gale de boue ».

La définition même de la gale est : « une maladie de la peau dûe à un acarien parasite ». C’est en effet l’une des causes des affections cutanées du paturon mais pas la seule…

Quant à la boue, ce n’est pas la boue mais l’humidité qui peut se trouver aussi bien dans un paddock, un pré et un box sale.

Bref ! Les 3 causes de la « Gale de boue » sont ;

  • La Gale Chorioptique ; Il s’agit d’une dermatose parasitaire due à la présence et à la prolifération d’acariens chorioptes.
  • La Dermatophilose dûe à la bactérie dermatophilus congolensis : cette bactérie activée par l’humidité peut être présente dans le paddock ou dans le box du cheval. Elle adore se loger dans les plis du paturon des chevaux.
  • L’humidité et le froid qui vont créer sur des peaux plus sensibles (peau blanches, peau fines..) des crevasses et/ou développer des champignons microscopiques.

Une seule de ces 3 causes suffit à attaquer les paturons de ton mustang.

pieds d'un cheval de dressage
Kenzo

Les symptômes

On en a parlé plus haut, tout le monde les connaît ; depuis les rougeurs, crevasses, croûtes jusqu’au « poteau » soit une bonne lymphangite souvent synonyme de l’attaque de la bactérie. Une boiterie peut compléter le tableau si les crevasses sont profondes et douloureuses.

J’ai même déjà vu des « gale de boue » remonter jusqu’au bas du canon ; le cheval souffre, boite et la guérison est longue.

Ami Lecteur! on va éviter les photos de vilaines croûtes et de jambes boursouflées et crevassées ;(  je préfère te montrer les belles jambes de Kenzo…

Agir Vite …

Dès les premiers symptômes qui ne sont d’ailleurs pas toujours faciles à repérer surtout sur un cheval aux fanons très denses et longs.

  • Nettoyage soigneux à la Bétadine savon (le flacon rouge), faire mousser, poser 5min, rinçage et séchage.
  • Application d’une pommade spéciale ; oui je vais te donner la recette !

Ami Lecteur ! n’oublie pas que l’humidité est une cause ET un facteur d’aggravation, donc il faut sécher, sécher, sécher avant de mettre la pommade.

La Recette

ingrédients de la recette
les ingrédients de la pommade soufrée d’Isa

Il te faut pour 112g de pommade… oui 112 ! ahahah, c’est plus facile car on part d’un tube de vaseline entier.

  • Vaseline blanche : 1tube de 80g  (en pharmacie)
  • Oxyde de zinc : 2g  (droguerie ou magasin «  natura », diy)
  • Fleur de Soufre : 30g (en droguerie ou pharmacie)
  • Huile Essentielle Bio de Tea Tree : 10 gouttes
  • Huile Essentielle Bio de Palmarosa : 10 gouttes

4 étapes

  1. faire fondre la vaseline au bain marie (juste fondue pas chauffée)
  2. incorporer la fleur de soufre et mélanger activement jusqu’à ce que cela soit homogène
  3. incorporer l’Oxyde de zinc et mélanger
  4. ajouter les huiles essentielles et mélanger à nouveau

laisser refroidir pour retrouver la consistance pommade. C’est prêt !

Pourquoi ces ingrédients ?

  • Le soufre est un formidable anti-acarien et également un anti-fongique (contre les micro-champignons)
  • L’oxyde de Zinc est anti-bactérien
  • Les HE de Tea tree  et Palmarosa sont  anti-bactériennes et anti-fongiques
  • La vaseline a un effet anti-humidité, adoucissant et cicatrisant.

Tu vois, Ami Lecteur, la boucle est bouclée, on a mis dans notre pommade tous les remèdes adaptés aux causes possibles de notre « gale de boue » ; ce n’est même plus la peine de te triturer le cerveau pour savoir si la cause est l’acarien machin, la bactérie bidule ou le champignon truc.

Le soin est à renouveler  tous les 2 jours. En général dès que je vois un mieux je stoppe la phase savon/rinçage/séchage qui agresse la peau.

Du coup je nettoie juste à sec mais à fond, avec une compresse ou un chiffon propre pour enlever le reste de pommade du soin précédent et tout ce qui a pu s’y coller ; foin, copeaux, boue et les croûtes qui se décollent. Et on remet une couche de pommade sur le paturon jusqu’à la couronne et on remonte sous le boulet pour éviter que cela s’étende.

ASTUCE

J’ai donné les proportions de la recettes pour un tube de 80g vaseline mais il existe des pots de 500g et  1kg de vaseline blanche et il suffit de multiplier la recette en conséquence en respectant les proportions 1% d’Oxyde de Zinc, 30% de Soufre, 10 gouttes d’HE par 100g de produit.

Si ton cheval a les 4 paturons atteints, tu peux en faire au moins 200g.

Ami Lecteur, si besoin d’aide, je serai au Salon du Cheval de Paris sur l’Espace Bien Etre ( hall 5) pour une intervention sur  » l’humidité et les pieds du cheval »  et une démo de fabrication de recette : mercredi 4/12, jeudi 5/12, vendredi 6/12 et samedi 7/12  de 12h à 12h30.

Venez nombreux ! 

A bientôt !

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s